Des enseignantes de l’Estrie lauréates de la bourse AQUOPS | École en réseau Aller au contenu principal
Menu Rechercher

L'actualité

École en réseau

Équipe ÉER

Des enseignantes de l’Estrie lauréates de la bourse AQUOPS

L’École en réseau et l’AQUOPS ont le plaisir d’annoncer que les enseignantes de la Commission scolaire des Sommets Janie Duquette, classe de 2e-3e année à l’École Notre-Dame du Sourire à St-Claude, et Tanya Desmarais-Tardif, classe de 2e à l’École Notre-Dame-de-L’Assomption à St-Georges de Windsor, ont remporté la bourse octroyée par l’École en réseau, d’un montant de 1500$. Il s’agit de la première édition de cette bourse-partenaire avec l’AQUOPS.

Les enseignantes ont développé une séquence de coenseignement mettant en scène la tenue d’ateliers d’écriture en réseau, sur le thème des animaux incroyables. Pendant une bonne partie de l’année scolaire, ce projet interdisciplinaire d’investigation sur les animaux, issu de la littérature jeunesse et d’activités d’échanges, a su stimuler la compétence à écrire des élèves. Des disciplines telles que le français (la lecture, l’écriture et la communication orale), les arts médiatiques, l’éthique et la culture religieuse ont notamment été travaillés par les élèves en réseau.

Avec le soutien de la visioconférence (plateforme VIA), d’un outil d’écriture collaboratif (Knowledge Forum), d’une application de création de livres interactifs (Book Creator) et d’une plateforme d’exercice pour l’amélioration du doigté au clavier (Tap’Touche), l’équipe a amené les élèves à écrire à la manière de différents auteurs, à échanger avec leurs pairs pour développer leurs idées, de même qu’à produire deux livres numériques. 

Cette approche d’enseignement collaboratif en réseau qui intègre plusieurs technologies numériques en classe a permis de soutenir une démarche de coélaboration chez des élèves très jeunes (7 à 8 ans). L’ÉER tient à souligner ici la pertinence des compétences développées et les apprentissages durables réalisés chez les élèves, tant à l’oral qu’à l’écrit.

Cette forme avancée de collaboration entre élèves et enseignants a été propulsée par une utilisation judicieuse de ressources littéraires et numériques, mais aussi par une pratique d’enseignement exemplaire en écriture en réseau.

L’ÉER tient à souligner le travail de France Boisjoly, conseillère pédagogique et porteur du dossier ÉER dans sa commission scolaire, dans le soutien aux enseignants à mettre en pratique une véritable démarche de coélaboration en réseau, une pratique professionnelle qui gagne à être déployée dans toutes les écoles du Québec. Le numérique constitue un facilitateur pour concrétiser cette pratique, que ce soit dans une seule classe ou dans plusieurs classes. Ce n’est pas tant le choix de l’outil lui-même qui est déterminant, mais bien le processus par lequel l’enseignant place les élèves en situation de coélaboration et d’investigation. Les gains attendus du numérique trouvent ici un terrain fertile.

Enfin, l’ÉER souligne la grande qualité des dossiers soumis au prix partenaire ÉER-AQUOPS et remercie les membres du jury, soit Robert Bisaillon, retraité et ex sous-ministre à l’éducation, Christine Hamel, professeure et chercheure à l’Université Laval, et Sonia Quirion, enseignante au primaire, Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, qui ont su mettre en lumière les retombées significatives de ces lauréates.

L’ÉER a pour mission d’accompagner les classes du Québec et d’ailleurs dans la collaboration en réseau, afin d’enrichir les apprentissages des élèves avec le numérique et susciter leur engagement.  Soutenue par le MEES, l’École en réseau a pour fiduciaire la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, dont le directeur général assure la présidence de son comité de pilotage.

 

Pour information :

Josée Beaudoin

Directrice de l’École en réseau

Josee.beaudoin@eer.qc.ca

514-912-6053

 

Esther Simard St-Pierre

Responsable des communications

École en réseau

Esther.simard-st-pierre@eer.qc.ca

581-888-7947